************ BONJOUR, J'AIMERAIS BEAUCOUP RETROUVER ET ENTRER EN CONTACT AVEC MME MARTINE DUPONT QUI EST NOMMEE SUR CE SITE, CAR ELLE A BIEN CONNU MA MAMAN AVEC QUI ILS ONT VECU A COQUILHATHVILLE. D'AVANCE UN GRAND MERCI. NADINE NANDU - EMAIL : nadinenandu@skynet.be ************ AU MUSEE DU QUAI BRANLY A PARIS, L'AFRIQUE DES ROUTES, DU 31 JANVIER 2017 AU 12 NOVEMBRE 2017 ************ ÉCLECTIQUE - UNE COLLECTION DU XXIEME SIECLE AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 23/11/2016 AU 02/04/2017

vendredi 31 mars 2017

Les abeilles et la forêt équatoriale primaire !

31/03/2017
Roger Enyeka et la Fondation des Frères du Paysan

http://ahp.li/25aa42b06dc1442f1bf3.docx
(à télécharger)

Voici un très beau projet de vulgarisation de l’apiculture pour lutter contre la destruction des arbres et des abeilles pendant la période de récolte du miel dans le territoire d’Ikela, province de la Tshuapa en Rép. démocratique du Congo.

Ce projet est initié par Roger Enyeka, membre de la Société Civile d'Ikela, et la Fondation des Frères du Paysan.

Si vous voulez les encourager, n'hésitez pas à prendre contact avec Roger Enyake

- sa page Facebook  : https://www.facebook.com/roger.enyeka?pnref=friends.search

- son adresse email : rogerenyeka@gmail.com

Tout encouragement est le bienvenu.




jeudi 23 mars 2017

Jean-Pierre Bemba et ses complices condamnés par la CPI pour avoir soudoyé 14 témoins

Le Monde 
22/03/2016
Par Stéphanie Maupas (La Haye, correspondance)

Au cours de son procès en 2016 à La Haye pour « crimes contre l’humanité », l’ex-milicien congolais avait monté un « plan » pour obtenir des témoignages favorables.

En 2002-2003, les hommes du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba ont tué, pillé et violé en Centrafrique, où ils s’étaient rendus pour soutenir le président Ange-Félix Patassé face à une tentative de coup d’Etat menée par le général François Bozizé. Crédits : Reuters

Jean-Pierre Bemba a été condamné, mercredi 22 mars, à un an de prison et 300 000 euros d’amende pour « atteinte à l’administration de la justice » par la Cour pénale internationale (CPI). Une peine qui s’ajoute aux dix-huit ans auxquels l’ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) avait été condamné, en juin 2016, pour « crimes contre l’humanité » et « crimes de guerre » commis en Centrafrique en 2002 et 2003. 

La suite sur Le Monde

CPI: Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

RFI
22/03/2016


Jean-Pierre Bemba, ex-vice-président de la RDC, 
lors d'une audience à la CPI le 21 juin 2016. 
© REUTERS/Michael Kooren 

Déjà condamné à 18 ans de prison par la CPI pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis par sa milice en Centrafrique en 2002-2003, Jean-Pierre Bemba, l'ancien vice-président de la République démocratique du Congo, a écopé, ce mercredi 22 mars, d'un an de prison supplémentaire pour subornation de témoins.

La suite sur RFI

Lire aussi :

CPI : Jean-Pierre Bemba condamné à un an de prison pour subornation de témoins

mercredi 22 mars 2017

RD Congo : Luc Gerard, le business à la racine

Jeune Afrique 
18/03/2017 
Par Trésor Kibangula

L’entrepreneur, qui a commencé sa carrière dans le secteur bancaire, 
semble de plus en plus attaché à son pays natal. © Gwenn Dubourthoumieu/JA

Ce puissant patron installé à Bogotá, en Colombie, revient peu à peu aux affaires dans sa RD Congo natale.

Dans un salon privé de l’un des derniers étages du géant Fleuve Congo Hotel de Kinshasa, dos tourné à Brazzaville, l’entrepreneur prend le temps de poser pour notre photographe. Décontracté. Quelques minutes plus tôt, il admirait l’horizon, suspendu comme un petit garçon aux battements d’ailes du corbeau qui disparaissait devant ses yeux émerveillés.

La suite sur Jeune Afrique

CPI: prononcé de la peine contre Jean-Pierre Bemba pour subornation de témoins

Radio Okapi 
22/03/2017

Jean-Pierre Bemba le 21 mars 2016 à la Cour pénale internationale. Photo CPI 

La Cour pénale internationale (CPI) doit prononcer ce mercredi 22 mars sa première peine de prison pour subornation de témoins contre l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d'avoir tenté d'obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

La suite sur Radio Okapi

mardi 21 mars 2017

RDC : le retour du corps de Tshisekedi conditionné aux négociations politiques

Afrikarabia 
06/03/2017 
par Christophe RIGAUD

Le rapatriement de la dépouille de l’opposant historique Etienne Tshisekedi à Kinshasa le 11 mars prochain a été reporté sine die. Au coeur de ce blocage : le lieu de l’enterrement qui ne fait pas l’unanimité au sein de la famille Tshisekedi, mais aussi le refus de Joseph Kabila de nommer Félix Tshisekedi au poste de Premier ministre. 

Etienne Tshisekedi à Bruxelles en 2011. Photo © Ch. Rigaud – Afrikarabia 

Blocages à tous les niveaux à Kinshasa ! Si les Congolais attendent depuis deux mois la mise en oeuvre de l’accord du 31 décembre 2016 censé régler la délicate transition politique jusqu’aux prochaines élections, la population attend également depuis plus d’un mois le retour de la dépouille de la figure emblématique de l’opposition congolaise, Etienne Tshisekedi, mort le 1er février dernier en Belgique. Depuis cette date, son corps repose toujours au funérarium de Bruxelles dans l’attente d’un accord entre la famille et le gouverneur de Kinshasa. Au centre de cette interminable attente : le lieu de son inhumation, mais aussi des raisons politiques bien moins reluisantes.

La suite sur Afrikarabia

RDC : une plainte contre Joseph Kabila déposée à la CPI

Afrikarabia 
12/03/2017 
par Christophe RIGAUD

Un collectif d’associations congolaises a déposé une plainte devant la Cour pénale internationale (CPI) à l’encontre du président Joseph Kabila pour les exactions commises par ses services de sécurité. Une plainte jugée recevable par la CPI, même si aucune enquête ne vise pour l’instant le chef de l’Etat congolais. 


Depuis 2012, de nombreuses plaintes sont régulièrement déposées devant la Cour pénale internationale (CPI) contre l’Etat congolais pour des violations répétées des Droits de l’homme. Vendredi 10 mars 2017, un collectif d’associations accompagné de plus de 200 Congolais de la diaspora ont déposé de nouvelles plaintes à la suite de la récente flambée de violence au Kasaï et de la découverte de fosses communes.

La suite sur Afrikarabia